Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

Le réseau de Manon en H0

Le forum pour bien débuter en modélisme ferroviaire !

Modérateur: MOD

Re: Le réseau de Manon en H0

Publié: Sam 17 Fév 2018, 22:43 
231.E.41 a écrit:(…)
Pour les chaudières il y a la SECAT au Mans, la CITEV en relation avec un atelier Polonais, Israël Newton en Angleterre, Lucato Termica en Italie et l'atelier de Meningen en Allemagne.

J'ai eu l'occasion, en septembre 2007, de visiter les Ateliers de Meiningen et je ne peux que conseiller à tous qui en ont la possibilité de profiter d'une telle opportunité…
Image

Image
Vincent: Schmalspur über alles
Avatar de l’utilisateur
VincentLB
Intarissable !
 
Messages: 3810
Inscrit le: Mer 16 Avr 2008, 14:06
Localisation: Schaerbeek
Âge: 53
Echelle pratiquée: H0m, H0e, H0f
Prénom: Vincent
Club: Gemme, Morop, ArGe-S

Re: Le réseau de Manon en H0

Publié: Sam 17 Fév 2018, 22:46 
Par contre, le sous-traitant de la CITEV, Interlok à Pila en Pologne, je le déconseille fortement! Je parle d'expérience... :siffle: :siffle: :siffle: :siffle:
Avatar de l’utilisateur
HLE101.012
Loquace
 
Messages: 1263
Inscrit le: Jeu 14 Sep 2017, 15:13
Localisation: Belgique
Âge: 46
Echelle pratiquée: HO HOm
Prénom: Bernard
Club: Merci, j'ai déjà donné!

Re: Le réseau de Manon en H0

Publié: Sam 17 Fév 2018, 23:27 
Coucou à tous,
@ HeleneM, merci beaucoup pour les liens :coeur1: . Impressionnants la photo de la 140 C 27 prise en plein vole :shock: . En tout cas bravo :applause: à tous les membres du CITEV pour leurs travail.
@ Pat 91, bienvenue sur mon Post :coeur1: . Oh tu sais, je ne sais pas grand choses :cry: . Tous ce que j’ai appris, viens des Tatas et Tontons :coeur1: . Heu, il y a des fois ou je ne comprends pas tout et encore moins rapidement :mdr: .
C’est bien dommage, que l’on perde de vieux métiers pour des raisons qui m’échappent. Oui, c’est presque un livre avec plein d’acteurs et actrices qui permettent de faire vivre ce Post :mdr2: . Honnêtement, je ne me souviens pas que l’on m’ait parlé de « timbre » des locomotives à vapeur :oops: .
@ 231.E.41, J’espère qu’un jour, l’AJECTA refera une réunion de plusieurs locomotives. Je trouve que la SNCF :gne: , ne s’investit pas beaucoup pour aider à la restauration de son ancien matériel roulant :colere: . Pourtant cela lui ferai de la publicité gratuite. En tous cas, je dis bravo :applause: à tous ces bénévoles qui réparent ces belles vieilles locomotives :coeur1: .
@ Jipé-29, merci beaucoup pour tous ces liens. 6 locomotives dont 3 141R, mon rêve :coeur2: . Je vais garder le lien du site UNECTO. Tu m’étonne, que tu ne te lasse pas, j’aurai aimé y être :coeur1: .
Bon une petite question, pour ceux qui utilise la Z21. Êtes-vous au courant de la nouvelle application pour smartphone et tablette pour commander la Z21 :?:
Je vous mets plusieurs photos.
ImageImageImageImageImageImage
Pour le moment je n’ai pas plus d’information, à part une vidéo en allemand (Regarder à partir de 3mm37).

L’application n’est pas en Français malgré le petit drapeau bleu, blanc rouge.
Bonne nuit à tous :moi:
:coeur2: Gros bisous :coeur2:
Manon
Image
Image
La vie est un magnifique sport
Avatar de l’utilisateur
Manon60
Comparse de bac à sable
 
Messages: 1311
Inscrit le: Mer 30 Déc 2015, 22:39
Localisation: Oise
Âge: 13
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Manon
Club: Rails, Eclisses et Voies

Re: Le réseau de Manon en H0

Publié: Dim 18 Fév 2018, 02:11 
Manon60 a écrit:Coucou à tous,
@ Pat 91, [/b]bienvenue sur mon Post :coeur1: . C’est bien dommage, que l’on perde de vieux métiers pour des raisons qui m’échappent. Honnêtement, je ne me souviens pas que l’on m’ait parlé de « timbre » des locomotives à vapeur :oops: .

Coucou Manon, pour commencer, je ne suis pas d'accord :siffle:, tu sais déjà beaucoup de choses, et le chemin de fer relève de techniques particulières, qui en plus, ont beaucoup évolué en un siècle et demi.
Les vieux métiers se perdent, parce que les techniques correspondantes deviennent inutiles, hors des performances qu'on exige maintenant, etc. Et qui voudrait encore faire des métiers si dangereux et ingrats, comme les locos à vapeur, l'extraction du charbon dans les mines, et tant d'autres ? Par contre, il est essentiel d'en conserver la mémoire et la trace, et heureusement qu'il y a des assos compétentes, et performantes, qui ne sont pas toujours bien aidées ... :diable:
Donc, en deux ou trois lignes, parlons donc du timbre sur ce Post (elle est facile, je sais :mdr: , mais pourquoi s'en priver !)
Les locos à vapeur ont une pression de fonctionnement, généralement exprimée en bar, ou Hpz (Hectopièze). Dans un pneu, on comprime de l'air, dans une chaudière, on échauffe l'eau qui devient un gaz à 100°, ce qui fait que l'on augmente à la fois la température et la pression dans un récipient fermé, c'est le principe de la cocotte-minute, où tu peux observer une soupape si la pression devient dangereuse. Pour une chaudière, c'est la même chose, mais en beaucoup plus gros et ...dangereux :twisted: Bien sûr les locos ont des soupapes, mais par certains phénomènes conjugués, en particulier le manque d'eau dans la chaudière, il peut y avoir une montée très brusque, jusqu'à l'explosion de la chaudière, c'est arrivé de temps en temps. Bien sûr, il y a d'autres sécurités, comme les plombs, ton papa ou les tontons de la R 'éà t'expliqueront tout ça...
Donc la chaudière est construite pour résister à une pression définie, 1 bar fait en gros 1 fois la pression atmosphérique. quand tu n'arrives pas à déboucher un pot de confiture où le vide est fait, c'est la pression atmosphérique 1 fois. Tu imagines ce que ça donne pour une loco qui fonctionne à 10, voire 18 ou 20 bars :geek:
Et le timbre ? Les chaudières sont donc testées, c'est-à-dire éprouvées par le service des Mines, à la mise en service, et à intervalles périodiques, notamment les révisions. Une fois les essais concluants, les Mines apposent un "timbre" sur la chaudière, plaque en métal avec toutes les références nécessaires, dates et autres, et surtout la pression maximale autorisée en service pour la chaudière, c'est une espèce de carte grise, c'est le même rôle légal. Et là, pas de timbre, pas de chauffe ! On dit que la loco est "au timbre" quand elle a atteint sa pression maxi, au-delà les soupapes font des jets de vapeur, ça s'appelle faire chanter les soupapes ! Donc charbon ou fuel gâché pour rien, entre autres. Un peu long sans images. (Tiens, je ne sais même plus à combien sont timbrées les 141 R :oops: )
Bon, demain, on parle des roues Boxpok (les roues à trous, mais pas en gruyère, les trous sont trop réguliers :mdr2:)
Gros bisou :coeur2: , je pense que tu dors depuis longtemps.
Pat.
Pat 91
Disert
 
Messages: 425
Inscrit le: Mer 08 Nov 2017, 15:24
Âge: 64
Echelle pratiquée: HO, HOe
Prénom: Patrick
Club: Aucun

Re: Le réseau de Manon en H0

Publié: Dim 18 Fév 2018, 08:51 
Bonjour Manon et Pat91

Cette explication de la pression et du timbre est parfaite et très bien résumée .
Le timbre est effectivement le poinçon apposé par le service des mines et ou de ses représentants sur tous les appareils fonctionnant à la vapeur.
Cela peut aller d'une simple chaudière de chauffage d'un immeuble aux chaudières des usines telles que raffinerie de pétrole ou centrale nucléaire.
La vapeur est et sera toujours nécessaire dans notre vie.


Jean
Avatar de l’utilisateur
Jean
Éloquent
 
Messages: 306
Inscrit le: Sam 10 Juil 2010, 14:53
Localisation: Lille (Nord 59)
Âge: 51
Echelle pratiquée: H0 & Z
Prénom: Jean

Re: Le réseau de Manon en H0

Publié: Dim 18 Fév 2018, 09:24 
Bonjour Manon, bonjour à tous, :moi:
Première apparition ici même si je te suis (via le forum) depuis très longtemps déjà. Mieux vaut tard que jamais, voilà ce que c'est que d'être timide devant les jeunes filles … :oops: :mdr:
Juste pour apporter de l'eau au moulin de Pat 91, dont les explications sont fort intéressantes, les 141R étaient "timbrées" à 15,5 bars, pression maximale dans la chaudière, appelée aussi pression de service (PS).
Voilà, continue dans cette voie la belette, tu fais mon admiration quotidienne car tu es un cas à part dans notre passion.
Bon dimanche et à bientôt :moi:
Force et honneur !
Avatar de l’utilisateur
Centurion
Fécond
 
Messages: 729
Inscrit le: Dim 02 Fév 2014, 22:43
Localisation: Phare ouest là où finit la terre (29)
Âge: 52
Echelle pratiquée: HO Epoque IIIC / IVA
Prénom: Christophe
Club: A la maison

Re: Le réseau de Manon en H0

Publié: Dim 18 Fév 2018, 09:58 
Bonjour Manon, Jean, Centurion, et tous,
Merci à Jean et Centurion pour les compléments. Jean a raison, c'est pour toutes les chaudières ou presque, puisque ceux qui construisent des locos à "vapeur vive", sont tenus de passer leurs œuvres aux Mines, avec toutes les contraintes qui y sont liées, dès que la chaudière atteint environ 5 litres, je ne connais pas le chiffre exact. Les contraintes et le coût qui va avec.
Et en plus, "avec la vie qu'on mène :twisted: ", les trains à vapeur vive sont maintenant interdits, ou très restreints, à l'intérieur des expos. Quelqu'un confirmera certainement.
Je crois que Manon nous donne des ailes à tous :applause:
(Perso, il va m'en falloir des super costaudes ! :mdr2:)
Bisou à Manon. :coeur2:
@ +
Pat 91
Disert
 
Messages: 425
Inscrit le: Mer 08 Nov 2017, 15:24
Âge: 64
Echelle pratiquée: HO, HOe
Prénom: Patrick
Club: Aucun

Re: Le réseau de Manon en H0

Publié: Dim 18 Fév 2018, 12:35 
Un grand bravo à Pat 91 pour ses explications : un bel exemple de pédagogie ! :applause: :applause: :applause:
Pour Manon : lorsque j'ai commencé à lire Loco-Revue (il y a plus de 25 ans), je pestais devant tous ces termes qui n'étaient pas expliqués dans les articles. On me parlait de voitures DEV ou bien de wagons OCEM, de RGP quand ce n'était pas encore plus abstrait du genre B6q ou Dd4s, etc. Avec le temps, tout se met en place, comme une langue maternelle qu'un enfant apprend.
Il est donc normal que tu connaisses moins de choses qu'un ancien qui pratique depuis plus de 20 ans. J'ai commencé à faire du modélisme ferroviaire à ton âge et si je compare mes productions de l'époque aux tiennes, je t'assure que je ne t'arrive pas à la cheville. :roll:
Ton expérience de modéliste, tu la feras petit à petit, avec patience. Mais tu la feras et tu iras certainement beaucoup plus loin que beaucoup qui s'y intéressent mais remettent toujours au lendemain pour s'y mettre, sans doute par peur de ne pas être à la hauteur des autres. Bien dommage, car qu'avons-nous à prouver aux autres ? C'est un loisir et le seul but à atteindre devrait être : se faire plaisir !
Tu es donc un exemple pour beaucoup et tu nous fais rêver. Et non seulement tu fais de belles choses, mais en plus, tu prends tout le temps nécessaire pour répondre en détails à chacun de nous. Félicitations et merci mille fois.
Gros bisous à toi. :coeur2:
Avatar de l’utilisateur
Arduino
Prolixe
 
Messages: 1688
Inscrit le: Mer 25 Sep 2013, 17:14

Re: Le réseau de Manon en H0

Publié: Dim 18 Fév 2018, 13:14 
[quote="Manon60"]J’espère les voir tous ensemble, un jour. Ah que oui cela m’intéresse les circulations de matériels historiques . Je trouve qu’il n’y a pas assez de communications sur ces circulations.

Concernant la com' de ces circulations il faut être sur tous les sites internet, les forums et pages Facebook d'association !

Bonjour.
Je l'ai fait pendant deux ans sur mon propre site internet.
Effectivement ce n'est pas facile de tout recenser car il faut faire le tour de tous les sites des différentes associations.
Et pour beaucoup il y a un gros travail de communication à faire car souvent leurs sites internet ne sont pas à jour.
J'ai même envoyé des mails à chacun pour qu'ils pensent à me communiquer chaque année leur programme et les éventuels changements intervenants en cours de saison, comme par exemple une annulation, afin d'être à jour.
Je n'ai malheureusement jamais reçu aucune réponse.
C'est triste mais du coup cela ne m'a pas encouragé à continuer et en 2017 par manque de temps j'ai supprimé la page en question de mon site.
Je ne sais pas si je la remettrai car c'est très chronophage.
Mais c'est vrai que ce genre d'info est très utile.
Je croyais d'ailleurs que la rubrique "agenda" de ce site mentionnerai aussi les trains spéciaux mais c'est rare.
Bonne journée.
Pierre, qui va profiter du soleil pour aller au carnaval de Jargeau et manger des andouillettes.☺
rail45
Fécond
 
Messages: 611
Inscrit le: Mar 21 Fév 2012, 00:43
Localisation: Orléans
Âge: 47
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Pierre
Club: ATOM Orléans

Re: Le réseau de Manon en H0

Publié: Dim 18 Fév 2018, 18:16 
Arduino a écrit:Un grand bravo à Pat 91 pour ses explications : un bel exemple de pédagogie ! :applause: :applause: :applause:
:oops: :oops: :oops:

Pour Manon : lorsque j'ai commencé /.../

+ 1 pour tout le texte !!!
Dans les années 1970, on disait que la SNCF était l'organisation, ou la société, ou ..., qui utilisait le plus d'abréviations après l'Armée. Cela n'a pas forcément beaucoup changé.
A @
Pat 91
Disert
 
Messages: 425
Inscrit le: Mer 08 Nov 2017, 15:24
Âge: 64
Echelle pratiquée: HO, HOe
Prénom: Patrick
Club: Aucun

Re: Le réseau de Manon en H0

Publié: Dim 18 Fév 2018, 20:31 
Pat 91 a écrit: Bien sûr les locos ont des soupapes, mais par certains phénomènes conjugués, en particulier le manque d'eau dans la chaudière, il peut y avoir une montée très brusque, jusqu'à l'explosion de la chaudière, c'est arrivé de temps en temps. Bien sûr, il y a d'autres sécurités, comme les plombs,

Simple remarque : ce n'est pas toujours dû une augmentation de pression car s'il y a manque d'eau dans la chaudière, le ciel du foyer peut ne plus être recouvert d'eau, il s'échauffe anormalement, perd de sa rigidité (je n'ose écrire qu'il se ramollit) et finit par céder => d'où l'explosion ! C'est pour cela qu'il y a des plombs dans le ciel du foyer : il fondent avant que la tôle ne se déforme trop (ou du moins avant qu'elle ne cède) et la vapeur s'évacue de la chaudière via la foyer => la pression chute.
Il faut aussi savoir que si côté foyer la température des flammes dues à la combustion du charbon (là où elles sont blanches) est de l'ordre de 1800°C, l'eau de la chaudière est d'environ 200°C pour une chaudière timbrée à 16 hpz et que c'est une simple tôle (un peu épaisse et rigidifiée par des entretoises) qui les sépare... et qui est quasiment à la température de l'eau !
J'espère ne pas avoir écrit trop de bétises
Penny
Prolixe
 
Messages: 1916
Inscrit le: Ven 18 Mai 2007, 15:13

Re: Le réseau de Manon en H0

Publié: Dim 18 Fév 2018, 22:17 
[quote="Bon, demain, on parle des roues Boxpok (les roues à trous, mais pas en gruyère, les trous sont trop réguliers :mdr2:)
[/quote]
Allez, c'est parti pour les trous, mais on va s'en sortir !
Les roues des locos à vapeur, et même de certaines locos électriques anciennes ont toujours été construites avec des rayons, on ne savait pas trop faire autrement. A Mulhouse, tu as même pu voir des locos dont les rayons sont des barres rectangulaires rivetées au moyeu et au cerclage.
Evidemment, ce sont des roues qui présentent des fragilités, compte tenu de ce qu'on leur demande. C'est pourquoi certains ingénieurs ont inventé la roue Boxpock, qui est en fait la contraction de deux mots anglais, box= boîte, spoke :rayon (hello, Mr Spoke :moi: ), ce qui en fait se traduit assez mal, box-spoke devrait donner : "rayon en forme de boite", ce qui ne relève pas de l'évidence !
C'est expliqué ici :
https://fr.wikipedia.org/wiki/Boxpok
Tu y trouveras toute l'explication, et aussi de très belles photos de la R 1199, dont des roues "de près". Pour un peu de clarté quand-même, on parle de première série, mais en fait les R se divisent en 3 principales sous-séries, en en restant aux roues motrices, et lors de la construction, telles que livrées :
1 à 700 : les quatre essieux à rayons (sauf 3 locos, avec déjà le "menant" à la bielle motrice en boxpok)
701 à 1100 : 3 essieux à rayons, le menant Boxpok,
1101 à 1340 : 4 essieux Boxpok.
Mais tu le sais déjà probablement. Au fur et à mesure de l'élimination des locos, beaucoup de la première tranche ont reçu un essieu menant boxpok. Le cas de la 141 R 1, par exemple.
Donc, voilà une photo d'un essieu conservé seul, que j'ai posté sur le fi de "dernière loco à vapeur SNCF démolie".
S'il te plait, ne vas pas sur ce fil, il y a de très belles photos de locos, mais aussi trop de locos qui ne sont plus que des tas de ferraille, d'autres en train d'être découpées au chalumeau. Cela ne t'apprendra rien, ou pas grand-chose, et ça te donnera le spleen :cry: Tu as mieux à voir pour l'instant.
Image
J'en ai d'autres, mais pas réduites, sous d'autres angles (en MP si tu veux, et si ça ne t'encombre pas --> taille et définition d'origine).
Il y en a ailleurs, en expo ou en monument dans ce genre, MAIS celui-ci ! était à la 841 ! :idea: Photo du 17.10.2017, avec un super soleil. JE ne sais comment il est venu là, les dernières R ayant servi dans la région étaient charbonnières, donc 1 à 700, CQFD. Donc un petit défi pour toi :
contacter l'ELAV :
https://www.tripadvisor.fr/Attraction_R ... d_Est.html
A voir absolument, plus tard, par au moins ton papa et toi. C'est une vraie caverne d'Ali-Baba, installée par des bénévoles, et pas tout jeunes, je te laisse découvrir. Et comme pour Ali-Baba, ça ne paie pas de mine à l'extérieur, encore que ...Tu peux y remarquer des signaux ex-AL, ils ressemblent aux Fleischmann que tu avais, l'Alsace-Lorraine avait été équipée entre 1871 et 1914, donc signaux germaniques et conduite à droite ! Pour la conduite à droite, tu as dû remarquer que c'est encore vrai aujourd'hui. C'est moins gênant pour les conducteurs, ils ne sont plus gênés par la chaudière de la locomotive pour observer les signaux.
Le vrai défi pour toi concernant l'ELAV est de les avoir au téléphone, il va te falloir mettre ton habit de "cow-girl" pour les attraper au lasso ! :mdr: :mdr:
Un régional qui lit ton post pourra peut-être te renseigner. J'y retournerai cet été.
DONC, l'idée est aussi pour toi de récupérer dans les pièces détachées un essieu de R, ou même autre, et l'installer sur un coupon de rail à l'entrée de ton dépôt ou ailleurs. Pareil pour les signaux, celui avec les deux ailes a été raccourci, le top pour toi, un sémaphore Lartigue, comme celui de la gare de Noyelles. :D :D
Pour recentrer et finir sur les Boxpok, on comprend que c'est beaucoup plus solide, et on gagne même en poids ! Toutes les locos américaines "modernes" en ont eu ensuite, et quand on sait les dimensions et la puissance que ces locos atteignaient ...mais bon, pas de dispersion.
Tu as donc complètement raison de parler de roues à trous. La forme et la disposition de ceux-ci ne doivent rien au hasard : ce sont des coques moulées (ou forgées ? ), en fait, et il faut aussi tenir compte du "retrait" du métal lors de la fabrication. Ce serait un comble de créer des fissures ! Ensuite, il y a un assemblage.
Enfin, (mais où ?), et pas écrit sur Wiki je crois, que les trous aidaient au refroidissement des roues en service, en créant des courants d'air, une sorte de ventilateur, en somme :mdr: Et je crois bien que ce n'est pas une plaisanterie :applause:
Dernière édition par Pat 91 le Dim 18 Fév 2018, 22:31, édité 1 fois au total.
Pat 91
Disert
 
Messages: 425
Inscrit le: Mer 08 Nov 2017, 15:24
Âge: 64
Echelle pratiquée: HO, HOe
Prénom: Patrick
Club: Aucun

Re: Le réseau de Manon en H0

Publié: Dim 18 Fév 2018, 22:29 
Penny a écrit: /.../
J'espère ne pas avoir écrit trop de bétises


:applause: Absolument pas, je n'ai pas voulu aller si loin pour l'instant, un grand merci pour avoir complété !
La fusion des "plombs" permet de noyer la chaudière avec ce qui reste d'eau, avec les dégâts qui vont avec, mais on évite le pire.
La fusion des plombs est arrivée sur la R 1257 à la Cellulose de Strasbourg, sur ce que j'ai pu savoir pour l'instant, je crains de ne pas trouver de photos, j'y reviendrai, mais pas sur le fil de Manon, c'est une histoire trop triste pour elle, et pas d'actualité ! :roll:
Gros bisou à Manon :coeur2:
Je cesse le service pour aujourd'hui :moi:
Pat 91
Disert
 
Messages: 425
Inscrit le: Mer 08 Nov 2017, 15:24
Âge: 64
Echelle pratiquée: HO, HOe
Prénom: Patrick
Club: Aucun

Re: Le réseau de Manon en H0

Publié: Dim 18 Fév 2018, 23:33 
Pour compléter de quelques infos d'actualité les supers cours de Pat 91 !
L'organisme qui appose le timbre sur les chaudières des locomotives à vapeur en France est, le plus souvent, l'APAVE. C'est une société dont on parle souvent sur tous les forums.
Aussi l'explosion des chaudières est quelque chose de très très rare, les "plombs" et autres dispositifs de sécurité jouent merveilleusement bien leur rôle ! La 231.K.8 a testé les siens en 2016 sur un des ses trains, ça explique sa présence durant plusieurs mois au Chemin de Fer de la Baie de Somme (CFBS).
rail45 a écrit:[...]
Effectivement ce n'est pas facile de tout recenser car il faut faire le tour de tous les sites des différentes associations.
Et pour beaucoup il y a un gros travail de communication à faire car souvent leurs sites internet ne sont pas à jour.[...]
Mais c'est vrai que ce genre d'info est très utile.

Hélas c'est vrai mais les associations doivent être "au four et au moulin" comme on dit. Mais à part certains irréductibles "hommes des cavernes", on voit de plus en plus de jolies sites internet avec, en prime, possibilité de réserver son billet en ligne. Les congrès de l'UNECTO (=fédération des assocs de préservation se réunissant 1 fois par an) ont du bon. :)

J'essayerai de faire une petite compile des infos trouvées sur les journées spéciales d'associations et circulations de trains spéciaux en 2018. Toutes n'ont pas encore publiée leur programme.
Avatar de l’utilisateur
231.E.41
Comparse de bac à sable
 
Messages: 468
Inscrit le: Ven 04 Nov 2011, 21:50
Localisation: Sur la Ligne de Sceaux (92)
Âge: 17
Echelle pratiquée: H0-H0m-Z
Prénom: Basile
Club: CREMAC (92)

Re: Le réseau de Manon en H0

Publié: Lun 19 Fév 2018, 13:14 
231.E.41 a écrit:Pour compléter de quelques infos d'actualité les supers cours de Pat 91 !

:oops: Super cours, oui et non, à la lumière du message de Penny, je re-potasse la fusion des plombs (omis la K 8 un peu volontairement, comme Manon est montée dans l'abri...).
Il est certain que le phénomène le plus dangereux par manque d'eau est la déformation des tôles supérieures, et c'est plutôt un reste de vapeur qui va passer dans le foyer.
Ce qu'il faut absolument faire, quand c'est encore possible : basculer le feu pour faire baisser la température au mieux.
Ce qu'il ne faut ABSOLUMENT PAS FAIRE : réinjecter de l'eau qui va se vaporiser instantanément, et contribuer à l'explosion qui devient inévitable.
Il y a une explication très complète sur ce forum, concernant le terrible accident survenu à la 141 C du PLM. Volontairement, je ne porte pas le lien, Manon peut attendre pour voir ça, je crois.
L'essentiel du travail du chauffeur est de s'assurer du niveau d'eau dans la chaudière (remarque absolument pas liée à l'accident ci-dessus).
Concernant la 231 E 41, comme tous, je dis :applause: et bon courage, qui aurait cru que cette merveille de mécanique et de performance puisse ressuciter un jour ?
Ce qui n'enlève rien au mérite de toutes les autres assos.
Pour l'instant, attendons que Manon revienne, ça lui fait à lire, et il ne faut pas oublier l'école, et aussi le fait qu'elle doive se ménager.
A @
Pat.
Pat 91
Disert
 
Messages: 425
Inscrit le: Mer 08 Nov 2017, 15:24
Âge: 64
Echelle pratiquée: HO, HOe
Prénom: Patrick
Club: Aucun

PrécédentSuivant

Retour vers Clés pour le train miniature

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 4 invité(s)