Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

Disparition inéluctable du service auto-train ?

Ici prennent place les discussions diverses autour du train qui ne rentrent pas dans les rubriques spécialisées ainsi que les discussions sur le modélisme et les hobbies en général. Tout fil de discussions sans réponse au bout de 120 jours est automatiquement supprimé.

Modérateur: MOD

Re: Disparition inéluctable du service auto-train ?

Publié: Sam 23 Déc 2017, 02:27 
Prix exhorbitants, et pourtant n'arrivant pas à couvrir les besoins en financement pour l'entretien du reseau Ferré...

..faut il encore augmenter les péages, et poursuivre le declin du rail, pour des coûts toujours plus étouffants, ou alors admettre l'utilité du rail, au côté d'autres modes de transports, pour ses qualités propres, et accepter la prise en charge par la ( ou les.. ) collectivité (s). ..??

Fabrice
Avatar de l’utilisateur
Fa 85
Intarissable !
 
Messages: 4265
Inscrit le: Sam 16 Fév 2008, 00:45
Localisation: La Roche sur Yon

Re: Disparition inéluctable du service auto-train ?

Publié: Sam 23 Déc 2017, 10:40 
Tout à fait, même ces prix de péages ne sont pas suffisants pour couvrir les dépenses. D'un autre côté, il y a encore des marges de productivité (je sais de quoi je parle ...) mais on ne voit pas trop où se situe la simplification attendue suite à la "réunification" de l'Infra (c'est l'époque de Noël pourtant).
yeti
Fécond
 
Messages: 529
Inscrit le: Mar 14 Juil 2009, 19:29

Re: Disparition inéluctable du service auto-train ?

Publié: Jeu 04 Jan 2018, 16:08 
e-mail reçu il y a quelques minutes :

http://tr.nl.services-sncf.com/mirror?G ... 39ebbee4b7

Et une simulation :

https://autotrain.oui.sncf/dynamic/auto ... her.action

Le coût est totalement dissuasif et le service inapproprié.
elhachel
 
Messages: 24
Inscrit le: Jeu 13 Mars 2008, 18:58
Localisation: DIEPPE
Âge: 55
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Hervé

Re: Disparition inéluctable du service auto-train ?

Publié: Ven 05 Jan 2018, 17:11 
Les TAC,
On les a vus, c'était hier,
Qui descendaient jeunes et fiers,
Le boulevard du temps qui passe.



https://www.youtube.com/watch?v=-BnUb6UgRKk

1987, c'était avant que G Pépy rentre à la SNCF - en 1988 d'après Wikipedia.
Dernière édition par X2907 le Ven 05 Jan 2018, 17:21, édité 1 fois au total.
X2907
Bavard
 
Messages: 57
Inscrit le: Sam 06 Fév 2016, 10:45
Echelle pratiquée: HO

Re: Disparition inéluctable du service auto-train ?

Publié: Ven 05 Jan 2018, 17:13 
Image
X2907
Bavard
 
Messages: 57
Inscrit le: Sam 06 Fév 2016, 10:45
Echelle pratiquée: HO

Re: Disparition inéluctable du service auto-train ?

Publié: Ven 05 Jan 2018, 17:16 
Dans une telle purée de pois, il était plus sur, plus agréable et plus écologique de voyager allongé.


https://www.youtube.com/watch?v=vq3Z-NEGryY

1991 Abbeville. Film Maurice Testu.
X2907
Bavard
 
Messages: 57
Inscrit le: Sam 06 Fév 2016, 10:45
Echelle pratiquée: HO

Re: Disparition inéluctable du service auto-train ?

Publié: Ven 05 Jan 2018, 17:42 
excellente les 2 videos , merci , avec les 12 TA260 sur les TAC , et le moscou avec 4 WL des SZD
amicalemeNt N jim
Avatar de l’utilisateur
Snoopy3316
Communicatif
 
Messages: 847
Inscrit le: Jeu 18 Août 2005, 09:26
Localisation: gironde/charente
Âge: 50
Echelle pratiquée: N ep.IV, Zero un peu
Prénom: jean-marc
Club: quissac,AFAN,2mmScale,CDZ

Re: Disparition inéluctable du service auto-train ?

Publié: Ven 05 Jan 2018, 17:58 
yeti a écrit:Tout à fait, même ces prix de péages ne sont pas suffisants pour couvrir les dépenses. D'un autre côté, il y a encore des marges de productivité (je sais de quoi je parle ...) mais on ne voit pas trop où se situe la simplification attendue suite à la "réunification" de l'Infra (c'est l'époque de Noël pourtant).

Le prix des péages est tout à fait subjectif, il ne corresponde à aucune réalité économique.
Dernière édition par EC 64 le Ven 05 Jan 2018, 18:18, édité 1 fois au total.
EC 64, toujours en veille...
Avatar de l’utilisateur
EC 64
Intarissable !
 
Messages: 15140
Inscrit le: Lun 21 Jan 2008, 12:13
Localisation: PARIS (F)
Âge: 66
Echelle pratiquée: H0 (ep IV-V)
Club: AFAC Paris

Re: Disparition inéluctable du service auto-train ?

Publié: Ven 05 Jan 2018, 18:07 
EC 64 a écrit:
yeti a écrit:Le prix des péages sont tout à fait subjectif, ils ne correspondent à aucune réalité économique.

Oui , sinon, ils seraient encore beaucoup plus cher afin de couvrir les frais de remise en état du réseau.
TGVA
Disert
 
Messages: 470
Inscrit le: Lun 08 Juil 2013, 10:26

Re: Disparition inéluctable du service auto-train ?

Publié: Ven 05 Jan 2018, 18:36 
Je ne voie pas en quoi l'utilisateur actuel du réseau devrait payer la remise en état du réseau, remise en état qui résulte d'une politique d'insuffisance de maintenance et d'investissement passée.
Le péage ne devrait concerner que l'usure générée par la circulation et une part des frais d'exploitation.
EC 64, toujours en veille...
Avatar de l’utilisateur
EC 64
Intarissable !
 
Messages: 15140
Inscrit le: Lun 21 Jan 2008, 12:13
Localisation: PARIS (F)
Âge: 66
Echelle pratiquée: H0 (ep IV-V)
Club: AFAC Paris

Re: Disparition inéluctable du service auto-train ?

Publié: Ven 05 Jan 2018, 19:45 
EC 64 a écrit:Je ne voie pas en quoi l'utilisateur actuel du réseau devrait payer la remise en état du réseau, remise en état qui résulte d'une politique d'insuffisance de maintenance et d'investissement passée.
Le péage ne devrait concerner que l'usure générée par la circulation et une part des frais d'exploitation.

D'où le constat, où c'était beaucoup plus simple du temps de la seul SNCF qui faisait rouler des trains avec l'arrivée des opérateurs privés.
TGVA
Disert
 
Messages: 470
Inscrit le: Lun 08 Juil 2013, 10:26

Re: Disparition inéluctable du service auto-train ?

Publié: Sam 06 Jan 2018, 07:08 
Plus simple, probablement.

Mais l'état actuel du réseau n'est pas la conséquence d'une dégradation qui aurait commencé avec l'arrivée des "nouveaux entrants". Elle a commencé bien avant, dans les années 70 où il a fallu commencer à construire les LGV successives.

La question du montant des péages est effectivement "politique" : tout le monde est, je pense, d'accord pour dire que les utilisateurs du réseau ne peuvent pas payer l'intégralité des sommes nécessaires pour la remise en état (je ne suis même pas certain qu'ils pourraient supporter le prix d'un "maintien" en état). C'est donc à la puissance publique de payer la différence (état et collectivités locales).

On a vu avec l'engagement national pour le fret, où l'état devait payer une partie des péages, que la parole de l'état a une "date limite de consommation"...
gilles_tagada
Causant
 
Messages: 251
Inscrit le: Dim 26 Sep 2010, 10:51
Localisation: Toulon

Re: Disparition inéluctable du service auto-train ?

Publié: Sam 06 Jan 2018, 13:16 
EC 64 a écrit:Le péage ne devrait concerner que l'usure générée par la circulation et une part des frais d'exploitation.


la fameuse histoire du coût marginal, où il n'est imputé au train, que sa "juste" part d'usure, dans un contexte de circulations multiples...on voit que cela ne concerne evidement que les axes principaux...

pour les lignes secondaires et à fortiori celles exclusivement Fret, avec un train/jour, par ex.. ce fameux coût marginal se transformerait en coût..integral...

la part investissement ( le lourd, RVB et autres operations industrielles...) n'est réalisable qu'avec l'appui des collectivités publiques,( les PPP comme la SEA n'etant envisagé qu'avec de très bon rendement "captifs")....donc hors péages...( pourtant les investissements sont là imputés directement aux billets;..).

la part péages payé par les EF est donc assise sur l'entretien normal du reseau..or la grande majorité du reseau à besoin urgent de renouvelement, et le pouilléme de maintenance est concentré, en semi industriel, sur quelques opérations "coup de poing""....

cette part de péage de l'entretien du reseau serait en leger deficit, aussi les préconisations gouvernementales sont d'augmenter les péages, de diminuer la part de contribution etatique en faveur du fret ferroviaire, ainsi que de diminuer l'etendue du reseau exploité....le gain "attendu" sur ce delta de péages etant bien entendu, largement inferieur aux coûts de maintenance, puisque concernant exclusivement des lignes très peu circulées...

..et pour les plus ardues collectivités qui souhaitent maintenir leurs lignes Fret, un transfert de gestion leur est proposé de manière désormais officielle...à eux sans doute d'evaluer un prix de péage, en tenant compte de la réalité du prix des transports aujourd'hui, et d'une route largement subventionné, et de l'entreprise de transport routier de Marcel, qui compte tout de même une centaine de moteurs.....et plus d'emplois encore....

Fabrice
Avatar de l’utilisateur
Fa 85
Intarissable !
 
Messages: 4265
Inscrit le: Sam 16 Fév 2008, 00:45
Localisation: La Roche sur Yon

Re: Disparition inéluctable du service auto-train ?

Publié: Dim 07 Jan 2018, 12:43 
Bonjour,

Oui, les prix des péages n'y suffisent pas et il n'est pas question d'en supporter 100% des coups réels par les EF. Mais on peut se demander si leur niveau actuel n'est effectivement pas fait pour dissuader les opérateurs "potentiels" (il n'y a qu'à voir le plan chez ECR). Dans tous les cas, le CF est perdant (la planète aussi quand on voit les norias de camions en transit sur notre territoire).
Personne ne se pose la question de la rentabilité d'une route (hors autoroute concédée ou ponts style Tancarville, Millau, ...), mais d'une voie ferrée oui ...
yeti
Fécond
 
Messages: 529
Inscrit le: Mar 14 Juil 2009, 19:29

Re: Disparition inéluctable du service auto-train ?

Publié: Dim 07 Jan 2018, 13:20 
yeti a écrit:Bonjour,

Oui, les prix des péages n'y suffisent pas et il n'est pas question d'en supporter 100% des coups réels par les EF. Mais on peut se demander si leur niveau actuel n'est effectivement pas fait pour dissuader les opérateurs "potentiels" (il n'y a qu'à voir le plan chez ECR). Dans tous les cas, le CF est perdant (la planète aussi quand on voit les norias de camions en transit sur notre territoire).
Personne ne se pose la question de la rentabilité d'une route (hors autoroute concédée ou ponts style Tancarville, Millau, ...), mais d'une voie ferrée oui ...


Il suffit juste de se poser la question de qui fait la pluie et le beau temps à la Direction des Transports Terrestres au ministère des Transports pour entrevoir la réponse!
Gilles74
Fécond
 
Messages: 608
Inscrit le: Ven 19 Août 2016, 16:06
Echelle pratiquée: HO

PrécédentSuivant

Retour vers Sur le zinc

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : ITE74, R.I.C, Yahoo [Bot] et 4 invité(s)