Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

dernière vapeur sncf démolie ?

Tout sur le chemin de fer réel !

Modérateur: MOD

Re: dernière vapeur sncf démolie ?

Publié: Mer 11 Oct 2017, 18:54 
Je crois me souvenir que cette caisse à eau ne servait pas à alimenter la chaudière.

Elle contenait autre chose, mais je ne me souviens plus.
Lionel
Avatar de l’utilisateur
Castle class
Intarissable !
 
Messages: 4493
Inscrit le: Mar 09 Jan 2007, 23:58
Localisation: Oise
Âge: 65
Club: REV

Re: dernière vapeur sncf démolie ?

Publié: Mer 11 Oct 2017, 19:10 
bonjour

si la loco était toujours dehors peut être de l'antigel ou un immense TIA

il est "amusant ?" aussi de constater aussi que certaines locos avec chauffe au charbon ont été transformées pour la chauffe au fuel juste pour servir de génératrice à poste fixe alors que les 141 R fuel étaient réformées à tour de bras
ce que j'entends par là, c'est le coût pour transformer un foyer avec grille par un foyer avec bruleurs juste pour réchauffer du fuel ou fournir de la vapeur
sachant que vers la fin , les fourgons chaudières étaient aussi réformés et donc utilisable plus facilement à cette tâche

on a croisé vers Dieppe dans ce fil une pacific " etat " transformée pour la chauffe au fuel pour réchauffer le fuel des paquebots

si cela a permis de garder quelques temps des antiquités (point positif pour l'amateur) je trouve que c'est un peu du gaspillage de temps et d'argent' (point négatif pour le contribuable)

je n'ai jamais vu d'article sur les génératrices de vapeur, comment elles étaient alimentées, entretenues, chargées en cours de journée
fonctionnaient elles 24 h sur 24? quid du ramonage, du nettoyage du cendrier par rapport à une loco en service normal
surtout que la E de Persan a l'air encaissé sur une voie peu pratique pour l'entretien courant sauf si elle est sur fosse
certaines, intransportables ont visiblement été démolies sur place après usage alors que d'autres après cette seconde carrière sont parties sur leurs roues se faire démolir tres loin
bref pas de règles comme d'hab ou des règles qui varient d'une loco ou d'un dépôt à l'autre suivant les besoins
et il en est de même des installations autour de la loco
depuis un tuyau monté à la va vite (241 A65 et 241 P 34 à Chaumont) jusqu'à un ensemble passerelle, portique et grande cheminée (141 R du Mans et 141 C de Mézidon), bref une construction imposante, on trouve un peu de tout

tender accouplé à la loco (cas le plus fréquent) ou tender à côté (vu à Vierzon avec la 141 R 881)
tender normalment accouplé à la loco 30 R pour 141 R ou d'une série incompatible (toujours à Vierzon la R 881 avec un 17 D fuel, mais il est à côté et pas accouplé


si certains ont des photos de vpeur en attente de démolition ici ou là ou de gnértruce fixe, merci de les poster
merci et bonne journée
BB 102
Démonstratif
 
Messages: 1355
Inscrit le: Jeu 28 Avr 2011, 21:40

Re: dernière vapeur sncf démolie ?

Publié: Mer 11 Oct 2017, 19:29 
BB 102 a écrit:bonjour

si la loco était toujours dehors peut être de l'antigel ou un immense TIA
...

merci et bonne journée


TIA, ça me parle.

BB 102 a écrit:bonjour
...
on a croisé ver sDieppe dans ce fil une pacific " etat " transformée pour la chauffe au fuel pour réchauffer le fuel des paquebots
...



Une pacific transformée au fuel à Dieppe ? Tu as son n° ?

BB 102 a écrit:
...
je n'ai jamis vu d'article sur les génératrices de vapeur, comment elles étaient alimentées, entretenues, chargées en cours de journée
fonctionnaient elles 24 h sur 24? quid du ramonage, du nettoyage du cendrier par rapport à une loco en service normal
surtout que la E de Persan a l'air encaissée sur une voie peu pratique pour l'entretien courant sauf si elle est sur fosse
...



Elles étaient alimentées et entretenues comme une machine en stationnement. Le personnel du dépôt refaisait régulièrement le feu et la boite à fumée.
Elles étaient en chauffe 24h/24, ce qui explique la rotation assez rapide sur le poste. Chaque machine ne tenait pas beaucoup plus d'une année, souvent beaucoup moins.

La E 27 à Persan était sur une fosse.
Lionel
Avatar de l’utilisateur
Castle class
Intarissable !
 
Messages: 4493
Inscrit le: Mar 09 Jan 2007, 23:58
Localisation: Oise
Âge: 65
Club: REV

Re: dernière vapeur sncf démolie ?

Publié: Mer 11 Oct 2017, 19:43 
BB 102 a écrit:si la loco était toujours dehors peut être de l'antigel ou un immense TIA

Il y a déjà un réservoir de TIA sur cette caisse à eau ; de plus, elle est connectée à l'injecteur de la machine.

Didier.
Avatar de l’utilisateur
Didierd
Expansif
 
Messages: 2499
Inscrit le: Dim 23 Nov 2008, 00:53
Âge: 58
Prénom: Didier

Re: dernière vapeur sncf démolie ?

Publié: Mer 11 Oct 2017, 19:50 
bonjour

désolé ce n'est pas à Dieppe mais au Mans en 1967
avec la 231 H 688 vue ici dans ce fil en bas de pagehttp://forum.e-train.fr/viewtopic.p ... 3#p2068644
je remets la photo
Image

peut être la 231 H que tu as failli croiser mais remplacée par une 141 R

bonne journée
BB 102
Démonstratif
 
Messages: 1355
Inscrit le: Jeu 28 Avr 2011, 21:40

Re: dernière vapeur sncf démolie ?

Publié: Mer 11 Oct 2017, 22:23 
La 231 H 690 à Sotteville le 20 juillet 1957.

La machine fini sa carrière comme chaudière fixe, apparemment chauffée au fuel. Son troisième essieu moteur a été prélevé.

Elle est attelée à un tender de 20 m3 PO alimenté en fuel par une canalisation aérienne, et un extincteur a été fixé sur le côté de la caisse.

Image
image 53A Models of Hull Collection

Didier.
Avatar de l’utilisateur
Didierd
Expansif
 
Messages: 2499
Inscrit le: Dim 23 Nov 2008, 00:53
Âge: 58
Prénom: Didier

Re: dernière vapeur sncf démolie ?

Publié: Mer 11 Oct 2017, 23:16 
Phil53 a écrit: En revanche , les Br 52 étaient très simples d'entretien avec des performances qui auraient largement suffit pour ces lignes secondaires .
D'ailleurs , la Br 52 était une bonne machine , puissante , mais qui ont perduré de nombreuses années dans un certain nombre de pays .
De nos jours , il y a encore un nombre impressionnant de ces locomotives en action !
La SNCF d'abord à la fin des années 50 , puis la DB en 1966 se sont séparées de ces machines .(...) les faire durer un peu plus longtemps sur le réseau SNCF aurait été non négligeable !


Je reprends le fil en retard et voudrait revenir sur ces chants de louange à propos des 52.
A sa création en 1949, la DB(-undesbahn) en avait en gros 700.
En 1959 elle n'en avait plus qu'une centaine, n'ayant conservé que les machines achevées après la capitulation.
Pour un très bref sursis, puisque même ces BR 52 avaient disparu de la circulation dès 1963.
Les locomotives de guerre BR52 ne sont donc restées en service qu'une quinzaine d'années.

La même DB avait récupéré pas loin de 2500 BR 50, machine antérieure à la kriegslok, qui en représentait d'ailleurs la dernière étape d'une série de simplifications successives, visant toutes à en rationaliser la construction et l'entretien, tout en utilisant le moins possible de "matériaux stratégiques".

De ces 2489 machines, 1444 figuraient encore à l'effectif en 1968, lors de la renumérotation qui les rebaptisa 050, et circulaient dans une large partie de l'Allemagne (ouest!).
On en vit même pointer leur nez par chez nous, à l'époque où Sarreguemines arrêtait ses R.

Image

Et les dernières ne disparurent des dépots qu'après 1975.
Notons qu'au cours de leur (plus) longue carrière elles avaient souvent bénéficié de greffes d'organes- en particulier chaudières - pris sur les dépouilles de leurs demi-soeurs plus récentes et plus simples, mais parties plus tôt.

Cette différence de traitement de la part de la Bundesbahn suggère que la "rationalisation" ayant présidé à la conception de la locomotive de guerre était allée trop loin et s'était faite au détriment de la robustesse et d'autres qualités.

On peut penser que la SNCF, ayant fait les mêmes constatations que la DB, en ait tiré des conclusions similaires, l'amenant à se séparer de ses BR52 à la même époque, voire même un peu avant.

Les nombreux autres réseaux ayant hérité de parcs de BR 52 les ont souvent conservés jusqu'à la fin de la vapeur.
Disons qu'ils n'avaient guère le choix, le conflit ayant souvent détruit l'essentiel de leurs effectifs machines d'avant-guerre...et de leurs capacités de construction de machines neuves.
Ils ne pouvaient donc que "faire avec"*.
Ce fut notamment le cas de la Reichsbahn est-allemande, à la tête d'environ 1500 BR 52 - et de trop peu de BR 44 ou 50 - à la fin de la guerre.
Elle conserva certes ses 52 jusqu'á la fin de la vapeur, mais au prix de coûteux programmes pour les améliorer, ce qui passa généralement par d'importantes transformations: Les 52 GR (Generalreparatur, pas besoin de traduire), reçurent ainsi de nouvelles boites, impliquant souvent de profondes modifications de leur chassis, et de nouvelles chaudières.


Christophe PC


* Et le font encore, dans des coins reculés de l'ex-Yougoslavie!
Avatar de l’utilisateur
Christophe PC
Débordant
 
Messages: 3279
Inscrit le: Sam 05 Juil 2008, 11:03

Re: dernière vapeur sncf démolie ?

Publié: Jeu 12 Oct 2017, 00:02 
bonjour

les br 52 sncf (150 y)
voir ici
http://marcus179.skyrock.com/3240813419-La-150-Y.html

À la fin de la guerre on retrouvera ces locomotives dispersées à travers 16 pays. Pour sa part la SNCF récupéra 42 machines dont 17 en construction dans l'usine de Graffenstaden qui furent incorporées au parc en étant immatriculées 1-150 Y 1 à 17et 25 machines restées hors inventaire immatriculées 1-150 Y numéros : 123, 244, 1306, 1593, 1637, 1657, 1673, 1677, 1678, 1993, 3125, 3149, 3483, 3536, 3595, 3697, 3811, 5687, 6178, 6848, 6982, 7283, 7444, 7601 et 7604. De même que les 1-150 Z, elles restèrent cantonnées à l'Alsace et à la Lorraine.
Leurs dépôts furent Hausbergen, Mulhouse-Île-Napoléon, Mulhouse-Nord, Sarreguemines, Sarrebourg et Thionville. La série fut amortie pour le 7 avril 1959 avec les 1-150 Y 5, 9, 16 et 3536 comme dernières représentantes.
-source: http://fr.wikipedia.org/wiki/150_Y

voir photo et renseignements sur la page indiquée

dommage qu'aucun tender cabine n'ait circulé en France

et une photo de 150 Y aurait été mieux qu'une loco DB

mais comme ce fil est bien fait on trouvera ici page 47
viewtopic.php?f=5&start=690&t=84408
une file de 150 Y le 5 juillet 1959 au tas à Shirmeck avec leur dernier dépôt et le lieu de démolition pour certaines

merci et bonne journée
BB 102
Démonstratif
 
Messages: 1355
Inscrit le: Jeu 28 Avr 2011, 21:40

Re: dernière vapeur sncf démolie ?

Publié: Jeu 12 Oct 2017, 16:37 
bonjour

mais revenons à nos locomotives en attente de démolition et à la Germanie au sens large avec cette 140
la guerre mondiale symbolisée en une photo
la 4-140 E 729 ex 140-729 PO-MIDI ex 7029 PO ex211 USA vers la fin de la guerre en Autriche àWiennordbanhof
la marque CCCP des forces d'occupation soviétiques est inscrite sur l'abri
le tender resemble à un 18 m3 Ouest ETAT
la locomotive n'est jamais revenue en France
Image
Dernière édition par BB 102 le Jeu 12 Oct 2017, 16:56, édité 1 fois au total.
BB 102
Démonstratif
 
Messages: 1355
Inscrit le: Jeu 28 Avr 2011, 21:40

Re: dernière vapeur sncf démolie ?

Publié: Jeu 12 Oct 2017, 16:46 
bonjour

nous revenons à Trappes abec une autre 140 une C cette fois méconnaissable

été 1971, Trappes
Image

nous avons croisé quelques photos de ce type dans ce fil par exemple sur la dernière 241 A la 52 démolie à Hausbergen en juillet 1979 et quelques 141 R
mais ce genre de photo présente quelques inconvénients
la loco ne resemble plus à rien
seul un connaisseur peut encore voir à quoi correspond certaines pièces
l'amateur , sauf à avoir un goût morbide ou de fortes connaissances de la tripaille d'une loco n'y trouve pas son compte

voir ici le cours magistral donné par Woessner sur les restes de la 241 A 52
viewtopic.php?f=5&t=73165&start=2715
dans Sncf années 70
c'est d'ailleurs cet ensemble de photos qui m'a donné le déclic pour ouvrir ce fil

comme quoi, je ne savias pas à quoi je m'engageais


bonne journée et bonne lecture

BB 102
BB 102
Démonstratif
 
Messages: 1355
Inscrit le: Jeu 28 Avr 2011, 21:40

Re: dernière vapeur sncf démolie ?

Publié: Jeu 12 Oct 2017, 17:04 
bonjour

Epernay
visiblement de tout temps lieu de garage et de démolition de locomotives à vapeur puis élctriques avant la fermeture définitive
le 7 septembre 1975 la 140 C 7 de Verdun en cours de démolition avec un 34 X(probablrmrnt le 34 X 210)
la grande question:
était ce la dernière ou restait il des 140 C à démolir après elle ?
Image
comme le chantait Mike Brant dans ces années là?
"qui saura, qui saura, qui saura ?"

bonne journée
Dernière édition par BB 102 le Jeu 12 Oct 2017, 19:21, édité 1 fois au total.
BB 102
Démonstratif
 
Messages: 1355
Inscrit le: Jeu 28 Avr 2011, 21:40

Re: dernière vapeur sncf démolie ?

Publié: Jeu 12 Oct 2017, 17:32 
Bonjour,

Oh ! Pauvre 140 C 7.
Elle fut immortalisée, quelque part en Meuse,à quelques jours de sa fin d'activité ( 1971,dépôt de Verdun) avec son tender 34 X en tête d' un train.
Elle est surprise avec son vaillant panache à un passage à niveau "sans barrière",avec en avant plan le fameux panneau routier d' avertissement correspondant.Celui avec la loco vapeur et son panache de fumée.
Le panneau et la loco qui va avec sur la même photo , c'est historique aujourd'hui.
Dire que ce panneau, toujours présent sur nos routes , fait parti d' une possible question d'examen pour les jeunes d' aujourd'hui ...Pour nombre d' entre eux cette image ne doit guère leur invoquer un quelconque danger de mauvaise rencontre .
Et à quand le dernier de ces panneaux démoli ?
bastille
Papotier
 
Messages: 192
Inscrit le: Dim 30 Août 2015, 19:32

Re: dernière vapeur sncf démolie ?

Publié: Jeu 12 Oct 2017, 19:00 
bastille a écrit:Bonjour,

Oh ! Pauvre 140 C 7.
Elle fut immortalisée, quelque part en Meuse,à quelques jours de sa fin d'activité ( 1971,dépôt de Verdun) avec son tender 34 X en tête d' un train.
Elle est surprise avec son vaillant panache à un passage à niveau "sans barrière",avec en avant plan le fameux panneau routier d' avertissement correspondant.Celui avec la loco vapeur et son panache de fumée.
Le panneau et la loco qui va avec sur la même photo , c'est historique aujourd'hui.
Dire que ce panneau, toujours présent sur nos routes , fait parti d' une possible question d'examen pour les jeunes d' aujourd'hui ...Pour nombre d' entre eux cette image ne doit guère leur invoquer un quelconque danger de mauvaise rencontre .
Et à quand le dernier de ces panneaux démoli ?


Le dernier panneau... ? (bon, c'est un peu hors sujet, mais juste le bon endroit pour répondre)
Voici une sélection de quelques panneaux de pays tant européens qu'asiatiques, tous encore en vigueur d'après les textes réglementaires. Dessins repris des textes officiels ou photos de panneaux réels.

Image

En prime un panneau découvert cet été dans les Vosges près de Bruyères !

Image
Woessner
Papotier
 
Messages: 193
Inscrit le: Sam 27 Mai 2017, 18:16
Echelle pratiquée: HO
Prénom: WeekEnd

Re: dernière vapeur sncf démolie ?

Publié: Jeu 12 Oct 2017, 19:07 
bonjour

il doit s'agir de la photo suivante, effectivement très connue mais date exacte inconnue
Image]

photo Guy Laforgerie

prise à Etain ligne Verdun Conflans Jarny en 1971, la 140 C 7 en tête d'un marchandise devant un panneau ancien de signalisation routière
les deux derniers tenders accouplés étaient (mais pas en même temps) le 34 X 131 puis 210 il doit donc s'agir du 210 sur la photo

bonne journée
BB 102
Démonstratif
 
Messages: 1355
Inscrit le: Jeu 28 Avr 2011, 21:40

Re: dernière vapeur sncf démolie ?

Publié: Jeu 12 Oct 2017, 19:27 
Bonsoir,
C'est bien elle, tout un symbole, merci:applause: , mais fut-elle la der des ders à être découpée?
Quid de la 51 et de la 230 ?
bastille
Papotier
 
Messages: 192
Inscrit le: Dim 30 Août 2015, 19:32

PrécédentSuivant

Retour vers Ferrovissime

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 21 invité(s)