Forums LR PRESSE

Où il est question de trains, petits et grands

  • Advertisement

LE TRAMWAY DE SENONES A MOUSSEY

Tout sur le chemin de fer réel !

Modérateur: MOD

LE TRAMWAY DE SENONES A MOUSSEY

Publié: Dim 17 Avr 2011, 09:09 
Le tramway de SENONES à MOUSSEY était un chemin de fer à voie normale qui desservait la haute vallée du Rabodeau dans les Vosges.
Cette ligne peut-être qualifiée de chemin de fer "tertiaire" car sa particularité était de prendre naissance dans une gare elle même desservie par une ligne secondaire, l' ETIVAL-SENONES.
Son histoire s'articule en deux périodes bien distinctes, l'une très courte en 1914, l'autre ira de 1928 à 1951.

Copie d'une action primitive du tramway S.M.
Image


Contrairement à ETIVAL-SENONES, les archives de cette exploitation n'ont pas été conservées. Seuls les documents résultant des relations S.M. / E.S. ont pu être compulsés.

A l'instar de la ligne ETIVAL-SENONES, SENONES - MOUSSEY est née d'une initiative privée.
Dès 1895, des négociations pour la création de la ligne sont entammées. Il y eu plusieurs projets de ligne. D'abord à voie étroite, traversant le quartier historique de SENONES en empruntant les passages percés à travers les palais abbatiaux et du premier château princier.
Ce projet rencontre l'hostilité du service des beaux-arts, il faut revoir la copie.
Un second tracé urbain fut défini, Il sera adopté. Il empruntait à SENONES l'avenue de la gare et nécessitait la construction d'un pont en biais sur le Rabodeau, afin de rejoindre la route menant à STRASBOURG. Là aussi, il fallait détruire partiellement l'immeuble de l'imprimerie AUBERT pour permettre le passage du gabarit ferroviaire . Ce bâtiment tronqué existe toujours, aujourd'hui c'est une épicerie.
Image
Vue du pont biais durant la première guerre mondiale. La voie a disparu...

La ligne prenait naissance en gare de SENONES, dans le prolongement de la voie principale de l'E.S.
Elle suivait le Rabodeau en empruntant la chaussée, traversait le rivière sur le pont biais métallique, se faufilait entre la synagogue et l'imprimerie pour gagner la place VAULTRIN. Ensuite, elle suivait la rue de la République. La largeur actuelle du trottoir représente l'encombrement de la voie.
Place VAULTRIN se trouvait un point d'arrêt dénommé SENONES CENTRE. A partir du nouveau château des prince de SALM-SALM, la route accuse une rampe de 25/000, la voie construite sur le côté droit de la route suit ce profil pour accèder au quartier du MOULIN DU HOUX, où se trouvait une usine embranchée ( aujourd'hui disparue). La rudesse de la rampe handicapera toujours l'exploitation et limitera le tonnage des trains. Souvent il fallait couper le convoi et le monter en plusieurs fois jusqu’à la gare de LA PETITE-RAON.
La ligne passe sur le territoire de la commune précitée, devant le café dit DES DEUX COMMUNES ( disparu) et dont le bâtiment se trouvait à cheval sur les deux territoires.
Court palier bordant la rive droite du Rabodeau, et nous franchissons le cour d'eau par un pont biais en béton qui dessert aujourd'hui une entreprise. Court tracé en site propre et nous entrons en gare de LA PETITE RAON construite juste derrière de chevet de l'église.
Image
Le bâtiment est typique des constructions du S.M., la gare de MOUSSEY était du même style, La partie construite entre le BV et la halle est postérieure à l'exploitation. Ce bâtiment est devenu une maison pour les associations de la commune.
De cette gare existait un embranchement particulier vers une usine devenue les établissements PRIEUR.
La ligne se poursuit et passe entre l'église et la rivière, franchit l'espace aujourd'hui portant le monument aux Morts et coupait la route de STRASBOURG par un P.N. très dangereux, sans aucune visibilité, ni pour les automobilistes qui se trouve circuler sur une chaussée en courbe entre les maisons, ni pour le conducteur du train. Ce passe à niveau sera toujours sans barrière. La voie empruntait alors une section en site propre de 150 mètres (devenu une rue), puis rejoignait la route départementale vers MOUSSEY. Posée sur chaussée, les quatre kilomètres séparant LA PETITE-RAON à MOUSSEY était parcourus sur bord droit de la chaussée. Au passage, desserte d'une usine LAEDRICH (textile) devenue aujourd'hui "ALIBERT" puis long parcours en ligne droite et en rampe continue, jusqu’au champ de tir où peu après se situait la halte de MOUSSEY-BAS. En ce lieu embranchement vers l'usine dite de LA GRAVELLE (textile LAEDRICH). Ensuite la ligne est en site propre pour remonter le très long village de MOUSSEY qui s'étire sur plus de 4 km le long du Rabodeau.
800 mètres plus loin, c'était le terminus. La gare de MOUSSEY est devenue une résidence secondaire. Au delà se trouvait le dépôt des locomotives ( emplacement de l'ancienne gendarmerie).
Lors de l’éphémère exploitation de 1914, deux plaques tournantes desservaient les établissements VAUTHIER ( négoce de vins).

à suivre :D
L UNION fit la force
Avatar de l’utilisateur
Asermita
Fécond
 
Messages: 654
Inscrit le: Lun 21 Mars 2011, 14:46
Localisation: Principauté de Salm-Salm (Vosges)
Âge: 64
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Guy

Re: LE TRAMWAY DE SENONES A MOUSSEY

Publié: Dim 17 Avr 2011, 09:14 
Yes, un nouveau fil sur ce coin des Vosges que j'aime !! J'en serais même à espérer quelques trucs sur la vallée de Celles !
Avatar de l’utilisateur
Matthieu
Débordant
 
Messages: 3472
Inscrit le: Dim 14 Août 2005, 21:57
Localisation: Reims, c'est la banlieue de Sedan!
Âge: 42
Echelle pratiquée: O14 / H0e

Re: LE TRAMWAY DE SENONES A MOUSSEY

Publié: Lun 18 Avr 2011, 07:35 
Vivement la suite :!: :!: :!: :!: :!:

A+

Marc
lespetitstrainsdelabaroche.com
Avatar de l’utilisateur
marcosaure
Communicatif
 
Messages: 783
Inscrit le: Sam 22 Nov 2008, 21:30
Localisation: 90 TdeB ou dans les Vosges
Âge: 49
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Marc

Re: LE TRAMWAY DE SENONES A MOUSSEY

Publié: Mar 19 Avr 2011, 19:06 
.
Vu sur le site de la FACS : le tramway de Senones à Moussey était à ... voie métrique !!!... :shock: :shock: :shock:

Denis .
Car tout finit par être vrai
Avatar de l’utilisateur
140C343
Intarissable !
 
Messages: 7117
Inscrit le: Ven 05 Mars 2010, 22:28
Localisation: Champagnole
Âge: 67

Re: LE TRAMWAY DE SENONES A MOUSSEY

Publié: Mar 19 Avr 2011, 19:28 
Retournons plus en détail sur la naissance de la ligne et sur les péripéties qui l'on accompagnée.
D'emblée, le projet suscita des réaction hostiles à sa construction, le projet à voie étroite traversant le centre historique de SENONES était considéré comme un sacrilège. En 1899 les habitants rédigèrent une pétition anti-tramway:
Image
Mais les pourparlers continuaient et le projet alimentait les réunions du conseil d'administration de la compagnie ETIVAL-SENONES
Image
Image
Image
Finalement ES renoncera définitivement à exploiter la ligne de MOUSSEY. Un compagnie dénommée SOCIETE ANONYME DU TRAMWAY DE SENONES A MOUSSEY est crée. Son capital est de 1000 actions de 500 francs. Les principaux détenteurs sont les manufactures VINCENT-PONNIER et LAEDERICH.
Les travaux de construction de la ligne sont confiés à l'entreprise J. GRONIER, 113 Bd de l'Hôpital à PARIS.
La construction débute, mais les relations entre ES et SM sont déjà tendues, en témoigne la lettre ci après adressée au chef de gare de SENONES pour un différend
Image
Étrangement sur ce document SENONES est orthographié avec un accent sur le premier E, si le nom de cette localité est un palindrome, il n'a jamais comporté d'accent.
Nous sommes en 1914, E.S. a cédé la vieille machine SACM VILLE DE SENONES n°1 au tramway pour son exploitation. Cette machine du type ETIVAL-SENONES était analogue à celle conservée à GUITRES en Gironde
Image
Fin 1914, inauguration officielle de la ligne. La cérémonie a lieu à LA PETITE RAON en présence de Monsieur Fernand DAVID, ministre des transports et du député Constant VERLOT qui laissa son nom dans l'histoire locale.
En pleine cérémonie, l'on rappelle le ministre à PARIS, De lourdes tensions internationales motivent ce rappel. Il s'en suit la déclaration de la première guerre mondiale. Tout de suite l'exploitation est interrompue par le Ministère de la Guerre, la frontière avec l’Allemagne est à quelques 10 kilomètres de MOUSSEY. La ligne est confiée au génie qui va l'exploiter, notamment pour le transport des pièces d'artillerie comme en témoigne cette carte postale d'époque où l'on voit un train militaire franchir le passage à niveau de la route de STRASBOURG à LA PETITE RAON
Image
Ce qui est étrange sur la photo, c'est que la locomotive semble être en voie étroite, alors que la ligne était construite en voie normale, quelqu'un pourra-t-il peut-être élucider cette énigme?
Quoi qu'il en soit, cette carte est le seul document connu de la première exploitation du tramway de MOUSSEY.
Si dans un premier temps l'Armée Française est victorieuse, la contre attaque amène les troupes du kaiser jusqu'à SENONES où le front se stabilisera à LA POTEROSSE jusqu'à la fin de la guerre.
L'occupant s'empresse de démonter la ligne SENONES-MOUSSEY. Il a besoin de rail. Par contre il créé une ligne militaire en voie de 70 entre la scierie des Chavons à l’extrême est de MOUSSEY et le col du DONON Là, la voie ferrée était relayée par un téléphérique qui descendait vers GRANDFONTAINE où il était relayé par une chemin de fer forestier en voie de 70 lui aussi et qui rejoignait SCHIRMECK. Quelques wagons de ce chemin de fer sont conservés sur le C.F.T. d'ABRESCHWILLER (57).
A la libération, la ligne SENONES MOUSSEY n'existe plus. Il va falloir attendre 9 ans sa résurrection.
L UNION fit la force
Avatar de l’utilisateur
Asermita
Fécond
 
Messages: 654
Inscrit le: Lun 21 Mars 2011, 14:46
Localisation: Principauté de Salm-Salm (Vosges)
Âge: 64
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Guy

Re: LE TRAMWAY DE SENONES A MOUSSEY

Publié: Mer 20 Avr 2011, 06:35 
ImageDès 1921, la compagnie ETIVAL-SENONES va acheter à la compagnie de l'EST les deux locomotives série V6 n° 165 et 166. Ces étonnantes machines résultent de la transformation en 1875 de tenders moteurs accouplés à des machines 030 étudiées pour la traction des lourdes charges.
Image
Ces machines étaient affectées à REMIREMONT où elles étaient garées depuis longtemps. L'une d'entre elle qui est en très mauvais état servira de magasin de pièces de rechange pour rendre l'autre opérationnelle.
Vue de la 165 en manoeuvre à PORT D'ATELIER au XIX° siècle
Image

Les locomotives disposaient d'une remise pour deux machines à MOUSSEY.

Il existe une photo d'André ARTHUR prise au dépôt de SENONES en 1948 et montrant cette machine. Je la possède, mais n'ai pas l'autorisation de la reproduire.
Image
Une nouvelle société est fondée pour l'exploitation de la ligne renaissante
Image
Le 16 février 1928, la nouvelle ligne est réceptionnée, mais auparavant, il a fallu surmonter des problèmes de taille, à nouveau E.S. et l'EST se faisaient tirer l'oreille pour autoriser la circulation de leurs matériels sur un ligne au tracé si tourmenté. Sur le document ci-après, il est mentionné que le matériel du tramway est limité à un locotracteur à essence et à un wagon plat. Il n'a pas été possible d'en savoir plus sur cet engin moteur.
Image
Image
L'on ne retrouvera pas de trace ultérieure de ce locotracteur. Deux machines 030 sont opérationnelles, outre le tender-moteur, SM dispose d'une machine réformée de l'A.L., une T3 identique à celle que possède E.S. Les deux machines circuleront régulièrement sur l'ensemble des lignes de la vallée du Rabodeau.
La T3 du S.M. portait le numéro AL 6141, série 6130 construite à MULHOUSE sur des plans allemands, elle fut la dernière machine de ce type mise en service en 1909.
Image
Elle disposait d'une cloche à vapeur actionnée lors des circulations en voie noyée dans les chaussées. La machine de l'E.S. ne disposait pas de cloche.
S.M. disposait de trois voitures voyageurs, la plus connue était du type "BONDY" pour trains tramway de la compagnie de l'EST (XC3Ef) elle comprenait un compartiment de troisième classe et un fourgon. Il y avait aussi deux longues voitures à essieux réformée de la petite ceinture de PARIS ( N° 8124 et 8125). Ces véhicules proposaient à eux seuls la 1°, la 2° et la troisième classe, mais aussi un compartiment fourgon pour au moins l'une des deux. En ce qui concerne les wagons de marchandise, outre le wagon plat, on connait un unique couvert.
Image
Le tramway allait connaître un essor remarquable. Les principales recettes provenaient du trafic des marchandises. Dès 1929, la mise en route d'une centrale à charbon à LA PETITE RAON allait entraîner un trafic de houille important. Des arrivages de coton brut constituaient l’essentiel du trafic. Les wagons repartaient chargés de bois pour les papeteries qui étaient expédiées jusqu'à ROUEN. Notons aussi un transport de vin, de chevaux, de bois de chauffage et de foin. Avant la seconde guerre mondiale, il existait deux aller-retour voyageurs par jour. Les dimanches et les jours de fête, des trains de trois voitures étaient mis en route. Les jours de marché, c'était l'autorail BILLARD qui assurait des relations directes MOUSSEY-ETIVAL généralement attelé à une ou deux voitures E.S. ou S.M.
Le tramway de MOUSSEY comme ETIVAL-SENONES connu son projet d'électrification
Image
L UNION fit la force
Avatar de l’utilisateur
Asermita
Fécond
 
Messages: 654
Inscrit le: Lun 21 Mars 2011, 14:46
Localisation: Principauté de Salm-Salm (Vosges)
Âge: 64
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Guy

Re: LE TRAMWAY DE SENONES A MOUSSEY

Publié: Mer 20 Avr 2011, 07:22 
Comme pour ETIVAL-SENONES, SENONES MOUSSEY était administrée par des patrons notamment René LAEDERICH. Le président de la société était un héro de la première guerre mondiale. Jules PY dit l'as du génie qui c'était distingué pour ces actes au sein de cette Arme. L'homme était aussi le maire de MOUSSEY. Il fut déporté les nazis avec plusieurs centaines d'hommes de la vallée du Rabodeau et mourut en déportation à DACHAU le 25 janvier 1945
Image
Image
C'est sous son impulsion que le tramway allait connaître son apogée. Un traités est signés avec la compagnie ETIVAL-SENONES
Image
Image
Image
Image
Il est renouvelé et modifié en 1950
Image
Image
Image
Image

Quelques chiffres, ils concernent le nombre de voyageurs transportés au début de la seconde guerre mondiale:
1939 - 28 974
1940 - 12 503
1941 - 8 863
1942 - 9 842

L'histoire de l'exploitation est ponctuée par des évènements dramatiques que je ne peux dater et qui m'ont été rapportés par des anciens notamment
A SENONES, une femme qui traversait la rue s'est coincée une chaussure entre le rail et le contre rail alors que le train arrivait. Elle fut écrasée.
Un nommé STOUVENOT s'est tué en sautant du train en marche qui passait devant son domicile.
Un homme ivre qui titubait sur la route au MOULIN DU HOUX fut écrasé par le tramway.
Un camion de l'entreprise MONCOCOL est heurté par le train au passage à niveau de LA PETITE RAON, un blessé garve.
Lors de la traction de deux wagons chargés de paille vers MOUSSEY, dans la rampe du MOULIN DU HOUX, le premier wagon s'enflamme du fait d'une projection d'escarbilles mais ne pouvait s'arrêter avant le sommet de la rampe sous peine de ne pouvoir redémarrer. Arrêté, on isole de wagon en feu et l'on détache locomotive et second wagon. Celui-ci part en dérive dans la pente et traverse la ville de SENONES. Il s'immobilise à quelques mètres de la gare sans avoir causé d'incident.
L UNION fit la force
Avatar de l’utilisateur
Asermita
Fécond
 
Messages: 654
Inscrit le: Lun 21 Mars 2011, 14:46
Localisation: Principauté de Salm-Salm (Vosges)
Âge: 64
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Guy

Re: LE TRAMWAY DE SENONES A MOUSSEY

Publié: Mer 20 Avr 2011, 07:41 
Aucun fait de guerre ne semble être venu troubler l'exploitation du tramway.
Ci dessous une vue d'un train en gare de MOUSSEY prise vers 1948. L'on aperçoit la cabine du tender-moteur et le dépôt de MOUSSEY. L'homme qui marche devant la locomotive qui est la n°2 de l'ETIVAL-SENONES est Lucien LEBOUBE dit "LE LUBU"
Image
Un train arrive à MOUSSEY avec là aussi la Locomotive de l'E.S.
Image
Enfin à SENONES, le tramway attend l'heure du départ. Là, c'est la T3 du S.M. (photo docteur Jean VIAL, collection G. LECOMTE)
Image
Dès 1948, le tramway est durement concurrencé par le transport routier, les habitants des localités traversées se plaignent de la dangerosité de l'exploitation. Le directeur du collège de SENONES demande une modification des horaires du tramway afin que ceux-ci ne correspondent plus à l'heure de sortie de son établissement...
Les trafics voyageurs et marchandises se poursuivront jusqu'au 1 avril 1951. Les commerçants de SENONES organisent le 16 septembre 1951 un train d'adieu. Il est composé des voitures S.M. mais il est tracté par la MEUSE de l' ETIVAL-SENONES et par ses tractionnaires. La voie sera rapidement démontée. Le pont biais de SENONES disparaîtra dans la foulée.

Ainsi se résume l'histoire du chemin de fer "tertiaire". Malheureusement, et comme je l'ai déjà dit les archives de cette compagnie n'ont pas été conservées et seuls les documents gardés par ETIVAL-SENONES existent encore aux archives départementales à EPINAL.

Je renouvelle mon appel en ce qui concerne "l'inconnue de LA PETITE RAON" et je compte sur les érudits ferroviphiles pour résoudre cette énigme. Merci d'avance.
Image
L UNION fit la force
Avatar de l’utilisateur
Asermita
Fécond
 
Messages: 654
Inscrit le: Lun 21 Mars 2011, 14:46
Localisation: Principauté de Salm-Salm (Vosges)
Âge: 64
Echelle pratiquée: HO
Prénom: Guy

Re: LE TRAMWAY DE SENONES A MOUSSEY

Publié: Jeu 21 Avr 2011, 20:44 
j'ai du voir cette image de "l'inconnue de la Petite Raon" il y a près de 30 ans. Elle m'avait marquée par son aspect trapu et son porte-à-faux.

Pour le tender rebâti d'origine Est, il me semble avoir lu quelque part que cette machine avait été baptisée "la française". :gne:
J'avais trouvé cette image sur Delcampe.Image
Ça sent bon la sidérurgie lorraine. :wink:
Je ne désespère pas de la reproduire un jour. :roll:

Sisco
Esto avant tout
Avatar de l’utilisateur
Sisco
Débordant
 
Messages: 3440
Inscrit le: Sam 10 Jan 2009, 20:52
Localisation: Marseille
Âge: 49
Echelle pratiquée: H0 et ....
Prénom: Francis

Re: LE TRAMWAY DE SENONES A MOUSSEY

Publié: Mer 27 Avr 2011, 10:45 
Bonjour,

En ce qui concerne cette machine :
Image

Il y a plusieurs choses (dôme boulonné, traverse avant, cylindres...) qui me font dire qu'il s'agit là d'une 020T Krauss. C'est "gros", voie de 70 ou plus. La cheminée toute courte évoque une machine d'usine ou d'environnement minier. Maintenant, y mettre un numéro va être un peu plus difficile...

Pour la datation du cliché, compte tenu de l'occupation allemande de la région de 1914 à 1918 si j'ai bien compris ce que j'ai lu et des uniformes visibles (genre toile gris/bleu) on ne serait pas plutôt en présence d'un cliché datant de l'intervalle entre la fin de la guerre et la reconstruction de la ligne à voie normale ?
Éric
Avatar de l’utilisateur
Eric Fresne
Betteravier
 
Messages: 7259
Inscrit le: Sam 13 Août 2005, 13:19

Re: LE TRAMWAY DE SENONES A MOUSSEY

Publié: Lun 15 Août 2011, 17:29 
En 1945-46 était garée dans la gare de Moussey une voiture voyageurs de couleur rouge, à 2 essieux et plateformes fermées. Elle était très rarement utilisée. Origine banlieue parisienne ? Jamais trouvé de photo...
hm36
 
Messages: 4
Inscrit le: Lun 04 Juil 2011, 08:34
Localisation: Nancy
Âge: 81
Prénom: Henri

Re: LE TRAMWAY DE SENONES A MOUSSEY

Publié: Lun 15 Août 2011, 21:02 
Passé récemment dans le coin, il ne subsiste rien de la voie. A Senones, on devine des éléments de la gare commune et une remise, côté Etival, semble avoir été récupérée et remise en état pour je ne sais quel usage.
Y25
Volubile
 
Messages: 2158
Inscrit le: Dim 08 Jan 2006, 11:36
Localisation: 93140 Bondy
Âge: 68

Re: LE TRAMWAY DE SENONES A MOUSSEY

Publié: Ven 19 Août 2011, 13:17 
A Senones on reconnait encore très bien la gare commune, quant au bâtiment à la sortie de la route côté Etival il s'agit de l'ancien dépôt des machines, en cours de remise en état très avancée...usage inconnu ! J'essaierai de savoir.
hm36
 
Messages: 4
Inscrit le: Lun 04 Juil 2011, 08:34
Localisation: Nancy
Âge: 81
Prénom: Henri

Re: LE TRAMWAY DE SENONES A MOUSSEY

Publié: Lun 29 Août 2011, 18:01 
Au sujet de la 020 T difficilement identifiable de la carte postale de La Petite Raon, une autre vue m'avait été communiquée par André Artur. Il conviendrait de trouver à quoi correspondent les deux inscriptions sur la caisse à eau: 68RINT(peut-être un régiment?) et le numéro 706 précédé de trois lettres dont l'identification est incertaine.Je partage l'avis d' Eric Fresne concernant l'époque de ces photos.
Yvan Montazel
montazel-sup dem
 

Re: LE TRAMWAY DE SENONES A MOUSSEY

Publié: Lun 29 Août 2011, 19:43 
essai d'envoi du documentImage
montazel-sup dem
 

Suivant

Retour vers Ferrovissime

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant actuellement ce forum : Chalindrey, Exabot [Bot] et 21 invité(s)